• Ely

Interview Justine Robin

Aujourd’hui nous allons vous faire découvrir cette auteure qui a plus d’une corde à son arc !


1.Présentez-vous en quelques mots.


Je suis Justine Robin (ou J.Robin), auteure et illustratrice lyonnaise spécialisée dans les romans Fantasy Young Adult. Mes ouvrages mettent tous en avant des univers peuplés de créatures du folklore monstrueux (démons, faucheuses, croque-mitaine, fantômes…), mais dans une version revisitée, souvent un brin comique. Je prône les antihéros et les personnages atypiques.


2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.


Mon dernier ouvrage « L’Apprentie Faucheuse » est édité aux Editions Le Héron d’argent dans leur collection luxe. C’est un roman aux finitions luxueuses, avec dorures et vernis sélectif sur la couverture, et illustrations couleur intérieures présentant les personnages.

Cela raconte l’histoire d’Amélia, jeune domestique des années 1850, qui va être assassinée. Mais on va lui proposer alors d’entrer au service de la Mort et de devenir l’une des sept petites faucheuses, chargée de chasser les esprits errants sur Terre. Elle deviendra alors la célèbre Red Death, la faucheuse rouge, et punira son assassin en faisant de lui son Ankou. Ce dernier, capable de se transformer en loup et en corbeau, va lui mener la vie dure.

C’est un roman avec beaucoup d’humour et d’action. Les personnages sont centraux et, bien entendu, il y a un brin de romance (ou dirais-je d’amour vache ?).


3. Depuis quand écrivez-vous ?


Depuis toujours ! Mais j’ai écrit mes premières nouvelles à l’âge de 10 ans. Mon premier roman à été achevé à l’âge de 14 ans, même si celui-ci était incroyablement immature.


4. Que vous apporte l’écriture ?


L’évasion. Petite, Je lisais pour pouvoir sortir de mon quotidien et sortir de ma solitude. Ces héros avaient une vie tellement palpitante ! J’adorais voyager et vivre ces aventures avec eux. C’est tout naturellement que je me suis mise à inventer mes propres histoires et écrire. Quand j’écris, je retrouve ce sentiment d’être transporté dans un monde fantastique.


5. Dans quelles conditions écrivez-vous ?


Dans mon bureau, entourée de mes posters de Santa Muerte ou de mes peluches Stitch, et sans musique. J’ai besoin d’être à fond dedans, le son me déconcentre. Ajouter à ce tableau une tasse de thé et mon chien, Doug, à mes pieds.


6. Quelle est votre source d’inspiration ?


La plupart de mes romans proviennent souvent d’un rêve ou d’une idée fulgurante qui me transporte. Par exemple, pour mon prochain roman, c’est d’avoir trouvé une montre à gousset sur une brocante qui a tout déclenché. Derrière, deux lettres étaient gravées : R&D. L’histoire de Roy Device et de sa montre maudite venait de prendre vie.


7. Êtes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à côté ? si oui laquelle ?


Non. Je ne vis pas de mes livres. A côté, je suis manager d’une équipe d’infographistes dans une société et formatrice. Je suis également illustratrice à mon compte.


Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?


Mon travail m’a beaucoup appris, aussi bien au niveau de la communication, des logiciels de graphisme, de la mise en page ou même à me déplacer à travers toute la France. Je voyage beaucoup et me déplacer pour un salon maintenant est devenu très simple pour moi.


8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?


Oui, bien entendu. Je corrige le premier tome de Device, l’histoire d’un illusionniste maudit et voleur de bijou. Je suis en train de rédiger un autre roman « Résistance », un roman de dystopie et de fantasy, et un autre projet secret basé sur le Croque Mitaine se prépare.


9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?


Je mise avant tout la distraction, l’évasion. Le lecteur doit être transporté bien loin de son quotidien. Je ne suis pas la mieux placée pour donner des discours moralisateurs, même s’il y a de jolis rappels à quelques valeurs dans chacun de mes romans, comme le besoin de sociabilité, le changement de jugement, l’inutilité de la vengeance…


10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?


Je me serais lancé plus tôt vers l’édition et j’aurais découvert plus jeune les salons et évènements. Comme j’ai longtemps été isolé, je me suis retrouvé assez tard dans mon coin et je n’ai pas pu découvrir cet univers plus tôt.


Quelques questions sur vous et la lecture


1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?


Je dirai que c’est ma sœur, qui lisait avant moi et était une grande lectrice. J’étais fan des Chairs de Poule, des Fais-moi Peur…


2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?


Sans hésitation, Jonathan Stroud et sa trilogie : Bartiméus.


3. Quel type de lecteur êtes-vous ?


Autrefois grande lectrice, j’ai aujourd’hui beaucoup moins de temps. Donc je dirais que je suis devenu une petite lectrice, mais toujours fidèle à son style.


4. Qu’aimez-vous lire ?


Je lis surtout des romans jeunesse (visant les adolescents) et misant sur l’action, l’aventure, avec des univers atypiques. Le roman réaliste ou de romance m’intéresse beaucoup moins.


Quelques questions sur les blogs et tout le reste …


1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?


Il y a tellement de livres aujourd’hui… Certaines pépites manquent de visibilité. Je trouve que les blogs permettent de découvrir des livres qui auraient pu passer inaperçues, d’ajouter à sa PAL des ouvrages souvent mal connu.

Pour les auteurs, ce sont des partenaires superbes.


2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?


Je ne vous connaissais pas avant votre demande et je vois cela comme une possibilité d’apprendre à vous découvrir également. Je reçois régulièrement des demandes de blogueurs, mais certains ne connaissent absolument pas mon univers. C’est donc un plaisir de pouvoir collaborer avec une blogueuse qui s’intéresse et connaît mon travail.


3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?


Nécessaire. Je suis moi-même bêta-lectrice pour de jeunes auteurs. Les critiques constructives, négatives ou positives, permettent de s’améliorer et sont aussi une bonne façon de tester la qualité de son travail.


La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?


Je dirais qu’une chose aux jeunes plumes qui passent par-là : « Le réel talent, c’est l’acharnement ! »

Page de l’auteure

Page : https://www.facebook.com/justinerobinart/

Son futur roman qui sortira prochainement



Etats-Unis, 1850.

« Aujourd’hui, je suis morte. »

De son vivant, Amélia Pratt était une simple domestique, pauvre et sans avenir. Mais le jour où un homme la précipite dans la mort, elle renaît sous les traits de Red Death, l’une des sept petites faucheuses. Désormais, son rôle est de pourchasser les esprits errants et les fantômes. Et à ce petit jeu-là, elle est la meilleure !

Pourtant, elle n’a pas choisi l’Ankou le plus docile pour la seconder dans sa tâche. En effet, le beau Rain n’est autre que son propre meurtrier, désormais contraint de lui obéir pour l’éternité…

Entre complots, dangers et trahisons, parviendra t-elle à accomplir son rêve : devenir la prochaine Grande Faucheuse du Sanctuaire de la Mort ?



Auteure et illustratrice : J. Robin

Découvrir/précommander :

https://www.editions-leherondargent.com/boutique/livres/collection-imaginaire/l-apprentie-faucheuse/

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now