• Ely

Interview Mahira Delanney

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir le monde intense et sexy de Mme Delanney.


Quelques questions sur vous et l’écriture .


Je m’appelle Mahira Delanney, j’ai 25 ans (quoi ?… Laissez-moi rêver)


2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.




Mon dernier roman est en fait le premier que j’ai écrit pendant ma première grossesse en 2009. Il raconte l’histoire d’Emmanuelle, une jeune femme qui s’est cherchée dans la douleur et qui ne se trouve bien que si elle gère sa vie comme on tient un journal de comptes. Toutes les situations dont elle n’a plus le contrôle la renvoient à ses pulsions autodestructrices.


3. Depuis quand écrivez-vous ?


Depuis que je sais écrire. Mais j’ai commencé à construire mes histoires vers l’âge de seize ans. J’ai quasiment grandi dans la bibliothèque dans laquelle ma mère faisait le ménage et à chaque fois que je refermais un livre, je me disais : Wow ! J’aurais tellement aimé avoir su inventer ça.


4. Que vous apporte l’écriture ?


Dire ce que ça ne m’apporte pas serait plus simple et plus rapide. Mais succinctement, en plus de son effet « libérateur » et du plaisir pur que ça me procure, il y a une notion de partage indéfiniment multipliable qui me nourrit chaque jour.

Ecrire un livre est un travail solitaire qui n’aboutit que si nous sommes plusieurs. A commencer par ma seule et unique bêta-lectrice Nounou Ha, celle que les auteurs américains convoitent tant (Victoria Sue Kellett a essayé de me la piquer au dernier salon du livre), il y a aussi mon mentor Laurence Casile, sans elle je n’aurais jamais rien publié (c’est donc à elle qui faut se plaindre si doléances il y a).

Puis il y a toutes ces âmes charitables qui m’aident à parfaire mes romans truffés de fautes. Sans l’écriture je ne les aurais sans doute pas rencontré, sans eux, je n’aurais sans doute pas écrit de roman…


5. Dans quelles conditions écrivez-vous ?


Au calme de préférence. Je suis incapable d’écrire à une terrasse de café par exemple. J’ai besoin de musique aussi, il me faut un fond sonore qui étouffe les bruits environnants sans saper ma réflexion. En général, c’est soit dans mon bureau soit sur le canapé, ordi sur les genoux.


6. Quelle est votre source d’inspiration ?


La vie.


7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?


Je suis gardienne d’immeuble, après avoir été comptable. Ce métier, c’est ma façon de me se sentir utile sans me sentir utilisée.


8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?


Oui, plein, mais comme les chats, je ne sais jamais si j’ai envie de sortir ou pas.


9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?


Pour chaque roman, le « message » est limpide, je raconte des vies et comme dans toute vie, il y a des moment plus compliqués que d’autres, des instants charnières. Mon message, pour n’en citer qu’un, serait que rien n’est insurmontable, rien n’est trop dur ou trop grave, même le pire de tout n’est toujours qu’un mauvais moment à passer.


10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?


Absolument rien.


Quelques questions sur vous et la lecture


1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?


D’abord ma sœur aînée que je ne voyais jamais sans un livre à la main. Vinrent les grands du classique, Hugo, Zola etc Mais ce que j’ai préféré c’était la littérature anglaise du 19ème siècle.


2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?


Laure Elisac sans hésiter. C’est un orfèvre, elle taille les mots comme le joaillier les diamants.


3. Quel type de lecteur êtes-vous ?


Empathique, je pleure, je m’énerve, je crie à haute voix sur les héros parfois.


4. Qu’aimez-vous lire ?


Les feel-good, les happy ends, je ne suis pas une adepte de la dark, mon cœur n’est pas venu pour souffrir ok !


Quelques questions sur les blogs et tout le reste …


1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?


Qu’il y en a pour tous les goûts et ça c’est cool. Moi j’ai tendance à m’y perdre un peu, du coup je vais que chez les copines.


2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?


Je pense qu’il déchire, c’est toujours tout doux, en mode plaid bien chaud. Il y a de la bienveillance, du savoir vivre. C’est un salon de thé littéraire dans lequel on peut se vautrer sur des poufs.


3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?


A vrai dire la critique ne me touche pas. J’ai fait de mon mieux au moment de l’écriture, si ça plait c’est le top et si ça ne plait voir ma réponse plus haut ( se plaindre auprès de Laure).


4. La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?


Lisez, lisez, lisez. Lire c’est voyager, c’est apprendre, ça peut faire réfléchir, parfois même comprendre…

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now