• Ely

Power Games #3 : Echec et Max - Lia Rose


Résumé :

J’ai toujours cru que deux fragments d’une même âme pouvaient se retrouver dans deux corps différents. La mienne appartient à Maxime depuis toujours. Inséparables, fusionnels, nous avons grandi ensemble, affrontant le meilleur comme le pire. Comme Bonnie and Clyde. Et puis il y a huit ans, je suis partie sans un mot. J’ai coupé tout lien avec lui, à cause de mon plus sombre secret. Aujourd’hui je suis de retour, animée d’une volonté farouche de réaliser mes rêves de musique et d’exister enfin.

Mais on ne blesse pas Maxime Cartier impunément. Je vais le découvrir à mes dépens. La riposte est immédiate et sanglante : mon meilleur ami d’hier, mon univers, mon pilier, mon ancre devient mon pire cauchemar. Il a changé, il ne reste rien de l’adolescent doux et prévenant que j’ai connu. Sauvage, dur, froid et cruel, il me condamne sans procès. Son passe-temps préféré ? Faire regretter à Charlie Del Sol d'être née. Je suis Charlie. Laisse-moi t'expliquer comment ma chute a commencé.

.....

Mon avis :

Saperlipaupiette, que dire de ce tome 3, à part qu’il est plus addictif encore que ses prédécesseurs, plus fort en émotion et plus intense.

Contrairement à mon habitude, je vais commencer par parler du héros, Maxime Cartier. Et croyez-moi, il y en a des choses à dire sur ce type. Dans les trois quarts du roman, j’ai eu envie de le frapper, mais de le frapper vraiment fort et dans un endroit qui ne fait pas forcément du bien chez les mecs. Il s’est montré tellement cruel, vicieux, méchant et satanique, qu’on se demande vraiment comment l’héroïne va passer au dessus de tout ça. Même les flashback ne parviennent pas à nous faire apprécier Maxime. Coups-bas, humiliation, vengeance, tout est permis pour lui, tant qu’elle comprent à quel point il la méprise, exècre la moindre parcelle de son être et se dégoûtent de l’air qu’ils partagent. A maintes reprises, j’avais les larmes aux yeux, comme si j’avais subi moi-même l’humiliation .

Plusieurs fois je me suis insurgée, prête à monter au front jusqu’à ce que mon mari me rappelle que je ne faisais que lire un livre. Et là vous vous dites : « Mais qu’est-ce qu’elle nous raconte celle-là ? Elle ne va pas nous donner envie de le lire… » Eh bien détrompez-vous mesdames car les louanges arrivent.

Mais avant, parlons de Charlie. Future chanteuse de 23 ans, qui ne fait qu’effleurer la vie depuis huit ans. J’ai souffert avec elle, j’ai eu envie de lui botter les fesses, j’ai eu envie de lui hurler « Pourquoi tu l’as abandonné Conasse ? » Et j’ai compris ensuite. Charlie est belle âme et à la fin, on ne peut pas lui en vouloir pour ses choix. J’ai bien fait de ne pas céder à mon envie de sauter des pages pour savoir, pour comprendre, car quand la lumière se fait, cela n’en est que plus fort, plus impactant pour mon petit cœur d’artichaut. Et comme toujours avec Lia Rose, d’autres surprises nous font dire : « merde, je ne l’avais pas vu venir celle-là ! »

Donc, au final, on a mal pour Maxime, on pleure avec lui, on vibre d’amour avec lui. Et c’est là que les flashback sont importants. Parce qu’on découvre à quel point le Maxime des flashback est épris de sa Picaflor, à quel point son départ l’a blessé, l’a anéanti même. Ses déclarations déchirantes, vibrantes, si riches en émotions, nous font aimer à la folie, nous donnent envie de vivre ce genre d’amour encore et encore.

Si dans le tome 2, l’amour entre Astro et Angie peut-être destructeur, celui-ci est mille fois pire, dix-mille fois plus fort. L’amour entre Maxime et Charlie est cataclysmique. Foncez lire et vivre leur amour à travers les mots, car même si Alec reste mon chouchou, Maxime le talonne de très près.

J’ai hâte de découvrir la suite des aventures des Cartiers et Cie.


#lesplumesdeprisci #powergames #liarose #blackink #echecetmax

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now