© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Ely

SP - Voyeurisme - Collectif



Paru le 13 février 2019 Chez Evidence Editions


Vous le trouverez par-ici :

https://urlz.fr/9sUQ


Je remercie Evidence Editions pour ce service presse. J’avais une liste à lire, je ne savais pas me décider, mon mari a choisit ma lecture pour moi… Au hasard bien sur…

Certes, ce n’est pas spécialement mon délire mais j’aime découvrir de nouveaux styles, de nouveaux auteurs, et le catalogue service presses d’Evidences Editions est particulièrement bien achalandé. Alors, au diable les barrières, et essayons !


**********RESUME**********


Quand la soie glisse sur une jambe galbée, qu’elle enveloppe d’un fin filet noir, une silhouette inconnue, nous laissant partager un moment intime, cela fait de nous des privilégiés. Derrière les murs, à travers une petite serrure, on peut voir des choses très érotiques chez des inconnus. Oserez-vous rester jusqu’au bout ?


**********MON AVIS**********


Avant d’entamer ma lecture, même si je connais ce terme, je suis allée me renseigner sur ce qu’est réellement le voyeurisme. J’en ressors deux définitions.


Définition 1 : Trouble de la sexualité consistant à épier autrui à son insu dans des conduites impliquant l’intimité


Définition 2 : Le voyeurisme consiste à regarder, en se tenant caché, certaines scènes, parfois érotiques. Ce terme est également utilisé pour évoquer une curiosité malsaine.


Le thème abordé dans ce recueil, comme vous l’aurez compris, est celui du voyeurisme. Et j’admets que j’ai apprécié l’imagination dont ont fait preuve les auteurs. Les mise-en-scènes sont originales et j’ai apprécié me glisser, un court instant, dans la peau de nos impudiques personnages.


« Voyeurisme » est un recueil collectif de nouvelles érotiques. Voir à certains moments, pornographiques. Il n’est donc pas à laisser entrer toutes les mains et s’adresse à un public averti.


Alors oui, je préfère la romance et les scènes érotiques dans un certain contexte. Toutefois je ne peux pas nier que la majorité des nouvelles de ce recueil sont réellement sympathiques et agréables à lire. Je suis sortie de ma zone de confort et ce fut plaisant.


Certaines nouvelles m’ont piquée au vif.


Comme celle d’Hanna Stazya, « Play & Mate » où nous faisons la connaissance de Sofia. Qui elle-même découvrira les clubs et le monde libertin. Ses nouveaux penchants bouleverseront totalement sa vie.


Il y a également l’écrit de Jean-Frédéric Toiron dont j’apprécie la plume chaque fois un plus. Avec sa nouvelle, symphonie au balcon, nous découvrons les penchants d’un agent immobilier qui se plait à observer ses voisins.


Manon T m’a amusé avec le trio « moi, mon pote et ma belle-mère canon » ! Une bibliothèque, un passage secret et cela peut rapidement devenir très… chaud.


Liza m’a subjugué avec « Me voyez-vous » dans laquelle une femme s’offre sans retenu simplement pour satisfaire le penchant voyeur de « son dominant ».


« Audac’yeux » est une nouvelle de Pauline M. dans laquelle une étudiante part à l’apprentissage du voyeurisme et de la soumission auprès de son professeur.


Ma préférée est la nouvelle de Sandrine Périgois, d’un coup d’orbite. Un voisin sexy, une voisine curieuse. C’est doux, amusant, sensuel. Presque poétique. Et la chute est géniale.


La seule chose que je regrette dans cette lecture, Et c’est valable pour tous les romans que j’ai pu lire et ou ces adjectifs sont utilisés : c’est l’emploi abusif des mots « chatte » ou « queue ». Quels vilains mots.


Alors attention, je suis loin d’être prude, mais je trouve sincèrement que ce genre d’adjectifs plombent toute une ambiance ! Surtout quand c’est répété. Il existe, je pense, d’autres manières de nommer nos attributs sexuels. Le français est une langue tellement riche en vocabulaire… L’atmosphère érotique ou porno, doux ou sauvage d’une histoire n’empêche en rien l’emploi d’un vocabulaire moins réducteur et plus agréable. Sexe, avec ou sans amour, classique ou non, ne rime pas toujours avec vulgarité. Il y a d’autres manières de faire passer le message. D’ailleurs certains auteurs de ce recueil y sont parvenus.


Passé outre ce détail, les récits sont joliment rédigés. Les histoires sont réalistes et il y en a pour tous les gouts. Nous sommes sur un thème délicat. Regarder l’intimité de l’autre. Avec son consentement ou à son insu. C’est dérangeant et aphrodisiaque à la fois. Aucune nouvelle ne m’a laissée indifférente. Et pour une fois, je n’ai ressenti aucune frustration à lire ces histoires courtes. Je trouve justement que le format de la nouvelle s’adapte parfaitement à ce genre de littérature.


Ce roman m’a permis de découvrir ou redécouvrir les plumes de nombreux auteurs mais également de m’évader dans un monde de fantasmes, de sensualité ou les plaisirs et pratiques charnels sont loin d’être tabous.


Qui plus est, j’ai trouvé assez grisant, voir excitant le fait de lire un roman de ce genre, en toute discrétion, parfois tout à côté de quelqu’un, comme mon mari, qui ne se doute pas un seul instant de la teneur des mots posés dans cet ouvrage.


Une fois les barrières tombées, je dois avouer que j’ai passé un agréable moment.


Ma note : 4/5

#Lucy

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now